Happy home

DIY Lessive maison bio & adoucissant écologique

14 juin 2017
DIY lessive écologique
Cela fait 3 ans que je n’utilise que de la lessive maison bio et de l’adoucissant écologique pour laver mes vêtements, c’est simple je ne peux plus m’en passer!
Comme pour chaque changement qui bouscule mon quotidien – et celui de mon chéri (souvent très/ sceptique face à mes nouvelles idées / lubies/ passions), je me suis réveillée un matin en me disant ça y est, je veux basculer du bon coté de la force et laver mon linge de manière propre!

Evidemment, cette illumination soudaine correspondait à l’aboutissement d’un processus enclenché depuis un moment :
  • Démarche zéro déchets à la maison & pour les cosmétiques
  • Envie de minimiser mon empreinte écologique
  • Pas envie de m’empoisonner de bêtises aux odeurs synthétiques addictives et agents détachants machiavéliques.
  • Marre de galérer à porter des bidons lourds depuis le supermarché et payer une fortune pour de l’eau savonneuse aux couleurs psychédéliques

Bref, ce DIY s’inscrit dans le cadre d’une démarche minimaliste qui vise à revenir à l’essentiel petit à petit (pleins d’articles à venir pour vous partager mes DIY dentifrice maison, déodorant maison, démaquillant pour n’en citer que quelques uns), mais il reste encore beaucoup d’amélioration et de dépouillement possible 🙂
Pour les plus rationnelles, je vous ai fait un rapide récapitulatif des risques/ inconvénients de la lessive du commerce vs les avantages de la lessive écologique maison afin de vous aider à faire votre choix, le bon = celui de la lessive écologique au savon de Marseille 😉

Risques/ inconvénients lessive industrielle Avantages de la lessive maison 
  • Pléthore de molécules de synthèse provenant de la pétrochimie ultrapolluante et difficiles à dégrader, qui se retrouvent sur nos habits donc sur notre peau donc potentiellement dans notre sang, et ensuite dans notre eau et la nature car la station d’épuration n’arrive pas à tout éliminer. Pour s’auto-empoisonner il n’y a pas mieux.
    => les coupables: molécules détergentes (ie qui détachent), les colorants, les parfums…
  • Des composants toxiques, allergisants et perturbateurs endocriniens comme les tensioactifs, les conservateurs … qui chamboulent le fonctionnement de notre corps & notre tête, mais aussi celui des animaux et des plantes (cf la baisse de fertilité énorme depuis les années 50, les maladies de civilisation de plus en plus nombreuses…)
  • Des chélatants qui sont des poisons +++

Ce joyeux mélange peut non seulement augmenter vos risques d’allergie, mais perturbe à la longue le fonctionnement de vos hormones qui déterminent en grande partie votre santé & votre personnalité. Rq: les lessives écologiques du commerce sont souvent aussi nocives car contiennent des molécules similaires

  • Elle ne contient pas d’ingrédients nocifs pour l’être humain et très peu pour l’environnement : le savon de Marseille naturel, issue de la réaction d’huiles végétales avec de la soude, est complètement biodégradable.
  • Son impact écologique est beaucoup plus faible : plus de composants issus de la pétrochimie dont le coût économique et écologique d’extraction et de transformation est énorme, plus de transporteurs pour l’acheminer au supermarché… Maintenant l’usine c’est votre cuisine et vous ne jetez plus de gros bidons en plastique chaque mois
  • C’est une lessive hypoallergénique convenant à tous les types de peau
  • Elle prend 5 min à préparer et dure longtemps (moi je fais souvent 3/4L)
  • Elle est personnalisable : linge blanc, couleurs, linge délicat, tout ça parfumées de vos senteurs préférées
  • Elle est économique, moins d’1€ le litre vs 7/8€ pour du Ariel et 8/9€ pour de l’Ecovert
  • Enfin, un de mes avantages préférés : elle permet d’être un peu plus indépendant du système (de grande consommation/ des grandes surfaces/ de la pétrochimie…) 

Passons maintenant à la recette que vous attendez tous après cette longue mise en bouche

Recette de la lessive écologique au savon de Marseille

lessive maison

Les ingrédients
  • 80 g de paillettes de savon de Marseille naturel (~1 petit verre) ou râpé
  • 1,5L d’eau
  • une bonne poignée de cristaux de soude* (augmenter la dose selon la dureté de l’eau ie caractère calcaire ) – remplacer par du percarbonate de soude* pour le linge blanc (optionnel)
  • 2 càc d’huiles essentielles : lavande, lavandin (moins cher que la lavande), menthe (incroyablement fraîche), romarin, eucalyptus,…
  • *attention à celles qui peuvent tâcher ou jaunir comme les agrumes (sauf à mettre 1 ou 2 gouttes de citron ou pamplemousse dans une grande quantité de lessive)
  • du bicarbonate de soude* (optionnel) qui peut renforcer l’action des premiers ingrédients en alcalinisant l’eau et préserve l’éclat des couleurs
Pour les textiles délicats (soie, laine, synthétiques fragiles) n’utilisez que le savon de Marseille, l’eau et les huiles essentielles
Les ustensiles
  • une grande casserole (selon la quantité voulue)
  • 1 bidon de lessive ou d’eau de 3L recyclé (il faut absolument que son volume fasse le double de celui de votre préparation pour pouvoir l’agiter)
  • 1 entonnoir (ou le goulot d’une bouteille en plastique coupée si vous n’en avez pas – vive le système D!)
« La procédure »
  1. Chauffer la quantité voulue d’eau dans une casserole. Lorsque l’eau est chaude (mais non bouillante) verser les copeaux de savon de Marseille tout en remuant de manière énergique pour dissoudre le savon. Vous pouvez même utiliser un mixeur plongeant pour bien mélanger (pour ma part la version a la mano me suffit amplement).
  2. Une fois que les paillettes sont dissoutes, il est temps de retirer la préparation du feu et laisser refroidir.
    Cette mixture est votre lessive de base qui peut être « pimpée » par les cristaux de soude et le percarbonate pour le linge blanc, mais vous pouvez aussi les rajouter directement au tambour si vous ne souhaitez pas faire plusieurs versions et ça marche très bien. si vous aimez avoir les préparations en amont
  3. Vous pouvez ajouter les cristaux de soude
  4. Lorsque c’est tiède, vous pouvez ajouter vos huiles essentielles.
  5. Le savon va devenir un peu gélatineux en refroidissant, c’est normal.
  6. Verser le savon dans le bidon de lessive ou d’eau, dont la contenance est double, pour pouvoir agiter bien fort votre lessive avant de l’utiliser en machine afin de réharmoniser la texture du savon qui gélifie en refroidissant.

Vous pouvez faire une version spéciale linge blanc en remplaçant les cristaux de soude par une poignée de percabonate de sodium, ou tout simplement mettre vos cristaux directement dans le tambour de la machine.
Et pour la version linge délicat, il suffit de mettre de côté la préparation de base eau + savon de Marseille + Huiles Essentielles.
Et pour les fois où vous n’avez plus de lessive et ne l’avez pas encore refaite, il est aussi possible de mettre quelques paillettes de savon de Marseille directement dans le tambour.

 

Recette de l’adoucissant au vinaigre blanc

Ingrédients
  • vinaigre blanc
  • huiles essentielles de votre choix
  • eau distillée (ou eau chauffée et refroidie) optionnel
« La procédure »

Verser un verre de vinaigre blanc avec quelques gouttes d’huiles essentielles dans le bac assouplissant de votre machine ou si vous préférez la version un peu diluée :

  1. Mélanger dans un récipient 1/3 d’eau distillée à 2/3 de vinaigre blanc
  2. Ajouter vos gouttes d’huiles essentielles (selon la contenance réalisée)

Et voilà! Vous êtes enfin parés pour la belle aventure du lavage écologique, parce que vos vêtements le valent bien.
La machine se fait comme d’hab’ en agitant bien le savon et l’adoucissant avant chaque utilisation (ça fait de beaux bras).


Q&A :

Est-ce que ça détache bien?
Oui, le savon de Marseille est efficace à froid et à chaud. Pour les tâches qui vous paraissent difficiles rien ne vaut pour moi le prédétachage, en frottant avec du savon de Marseille ou le prétrempage avec du savon de Marseille dans une bassine ou baignoire. Pour les tâches spécifiques, regardez sur le net pour avoir les bonnes recettes de grand mères qui marchent mieux que le détachant industriel. Pour info, le vin rouge se détache super bien en appliquant du vinaigre blanc avec un chiffon, le sang se détache à froid avec de l’eau et du savon de Marseille (jamais chaude sinon c’est cuit), l’eau oxygénée pour les tâches de transpiration suivies d’un « frottage » au savon de Marseille…

Faut-il ajouter un conservateur?
Pour ma part je ne le fais pas et n’ai jamais eu aucun soucis.

Est-ce que le linge garde une odeur de vinaigre?
Non l’odeur de vinaigre s’évapore au séchage et ce sont les odeurs d’huiles essentielles qui restent.

Quid des femmes enceintes et des bébés?
Supprimer les huiles essentielles et remplacer par de l’eau florale dans l’eau de rinçage pour parfumer le linge
A partir du 4ème mois de grossesse certaines huiles essentielles seraient utilisables.

Où acheter les ingrédients ?
En magasin bio, certains en supermarchés (ex: vinaigre blanc et bicarbonate notamment) et bien sûr en ligne.

* les appellations « de soude » et « sodium » sont équivalentes


Vous savez tout! Alors tentée? Et pour celles qui font déjà leur lessives maison, comment personnalisez vous votre lessive?

Nb : pour plus de détails sur l’entretien global du linge, vous pouvez consulter le super article du blog Green Me Up, qui parle également de nettoyage à sec, de la manière de lutter contre les mites …

No Comments

Leave a Reply